Visite vidéo de la salle de l’hôpital de HEAL Africa, en République démocratique du Congo

heal-africa-surgical-team

Imaginez qu’une ville de la taille de Baie-Comeau, au Québec, ou de Gravenhurst, en Ontario, n’avait qu’un seul médecin de service.

Voilà la situation des personnes qui vivent en République démocratique du Congo, où le système de santé ne s’est pas encore remis des années de conflits et de chaos.

HEAL Africa est basé à Goma, une ville de la région des lacs de l’est du pays qui est connue pour ses bandits et rebelles ainsi qu’un volcan actif. Dans ce milieu difficile, HEAL Africa est un havre d’espoir et de guérison.

Son hôpital, situé à Goma en République démocratique du Congo, est un centre régional qui sert ce vaste pays en proie à des troubles et qui attire des personnes venant de très loin.

Des femmes qui ont survécu à d’horribles agressions et qui ont besoin de chirurgies et de réhabilitation y trouvent un nouveau départ rempli d’espoir.

Des enfants souffrant d’anomalies et de problèmes congénitaux s’y rendent pour recevoir les soins appropriés dispensés par des professionnels qualifiés et ils obtiennent un nouveau départ dans la vie.

Un grand nombre d’enfants et d’adultes congolais souffrant d’autres problèmes viennent à cet hôpital ainsi qu’à ses cliniques associées et y reçoivent des soins qui changent leur vie.

Un des patients qui a bénéficié de soins en 2016 est Kashama Mayaya, un étudiant de 16 ans qui vit à Tshibala, dans la province centrale de Kasai. Cet extrait du rapport de l’hôpital décrit sa condition : « Il est né avec une fente labiale. Dès sa naissance, il s’est senti stigmatisé par la société. En septembre 2016, l’équipe de HEAL Africa a réparé sans frais sa fente labiale grâce aux dons de HPIC. »

Un autre enfant qui a été traité est Lucien Widuhaye, un bébé de deux mois souffrant d’hydrocéphalie. Il a également bénéficié des soins de HEAL Africa l’an dernier.

Depuis plus d’une décennie, Partenaires Canadiens pour la Santé Internationale (HPIC) expédie des contenants de fournitures médicales et chirurgicales afin de permettre à l’hôpital d’aider ces personnes.

« Il est difficile d’obtenir des médicaments et des fournitures », écrivait cette organisation dans son plus récent rapport à HPIC. Un meilleur accès aux médicaments permet à l’hôpital de venir en aide aux patients les plus vulnérables.

« Sans ces dons, l’hôpital ne pourrait exercer ses activités », peut-on lire dans leur rapport.

HPIC désire reconnaître la contribution de deux organisations dont l’appui a rendu possible ce projet : Medtronic Canada, le principal donateur de produits auprès de HEAL Africa depuis le début de ce projet, et le Fonds de justice sociale d’Unifor, qui parraine ce projet depuis 2005.

Connie Smith, la liaison de HPIC dans ce pays, a préparé une visite vidéo de certaines unités de l’hôpital : https://youtu.be/4jARY0JL1ao.

Enfin, Dr Sylvain, le médecin-chef, tenait à remercier les donateurs de HPIC et les patients désiraient exprimer leur gratitude et leurs meilleurs vœux dans cette vidéo : https://youtu.be/gTA55_MbaIQ.