Apotex fournit des médicaments pour soulager la douleur des femmes en RD Congo

Au centre de distribution de Health Partners International of Canada (HPIC), on prépare le premier conteneur de 2016 à destination de l’hôpital HEAL Africa à Goma, en République démocratique du Congo.

En plus du contenu habituel de fournitures médicales et chirurgicales, HPIC expédiera quatre palettes de médicaments essentiels.

« Cet envoi, qui apporte littéralement la santé et l’espoir aux femmes et aux enfants à l’hôpital HEAL Africa, comprendra aussi pour la première fois des médicaments et un important don d’Apotex, explique Helen Crawley, directrice, Programmes pour les ONG, HPIC.

« Nous utiliserons ce généreux don d’Apotex au cours des prochains mois pour répondre aux besoins des projets de santé d’un grand nombre de nos partenaires ONG, ajoute Helen.

« HEAL Africa recevra deux palettes d’acétaminophène, soit l’équivalent de 21 000 traitements. L’acétaminophène est utilisé pour soulager la douleur après une chirurgie, et un contrôle effectif de la douleur peut contribuer à accélérer la guérison. »

Il y a beaucoup de guérison chez HEAL Africa, mais les femmes qui ont survécu aux agressions sexuelles comptent parmi les plus beaux exemples de guérison et de retour à la vie. HEAL Africa guérit leur corps au moyen de chirurgies, leur prodigue des soins attentionnés et leur fournit des conseils et des compétences pratiques pour faciliter leur retour à la vie.

Depuis plusieurs décennies, la RDC a souffert d’une violence extrême et de guerres, de déplacements massifs de populations, de viols généralisés et de l’effondrement des services de santé publics. Les femmes et les filles sont les premières victimes des conflits depuis que l’agression sexuelle est utilisée comme une arme. Des milliers de femmes de l’Est de la DRC vivent désormais la stigmatisation et le traumatisme.

Chaque année, l’hôpital HEAL Africa fournit des soins à environ 9 000 survivantes.

Voici ce que nous a raconté Colette, une des femmes qui est arrivée à l’hôpital HEAL Africa si près de la mort :

« J’ai été violée dans ma maison par des bandits armés, et je n’avais même pas l’espoir de recouvrer la santé car j’étais près de la mort; mais grâce aux soins médicaux gratuits que j’ai reçus de HEAL Africa depuis juin 2015, j’ai déjà retrouvé ma santé. Je suis très reconnaissante à HEAL Africa et à ses partenaires pour ces soins médicaux de grande qualité et gratuits. Comme je suis pauvre, je n’aurais pas pu trouver le moyen de payer pour mon traitement. J’étais motivée de venir ici car le soutien aux victimes de viol [chez HEAL Africa] est gratuit et cet hôpital a une excellente réputation dans le pays. HEAL Africa a envoyé un véhicule pour me transporter plus de 50 kilomètres, de mon village jusqu’à la ville de Goma, parce que je ne pouvais même pas me tenir debout. Je suis très reconnaissante d’avoir retrouvé ma santé. »

L’hôpital HEAL Africa est un hôpital central de soins tertiaires de 197 lits. Un des trois hôpitaux centraux de la RDC, on y retrouve des services de chirurgie générale, d’orthopédie, d’obstétrique et de gynécologie (y compris la réparation chirurgicale des fistules), de pédiatrie et de médecine interne. Il sert également de centre de soins de santé, de recherche et de formation destinée aux médecins et aux autres professionnels de la santé.

Depuis 2003, HPIC fournit à cet hôpital des conteneurs chargés de matériel médical. Au cours des dix dernières années, le Fonds de justice sociale d’Unifor a versé à HPIC une subvention annuelle pour parrainer les envois et la gestion des projets d’aide médicale auprès de HEAL Africa.