Une intervention réussie permet à une mère de voir son bébé pour la première fois

Au Canada, nous avons tendance à considérer les cataractes comme un problème courant chez les personnes âgées. Dans les régions tropicales, les personnes plus jeunes peuvent souffrir de cataractes et celles-ci constituent la principale cause de cécité dans le monde.

Dre Sue Wallace, une ophtalmologiste de la Colombie-Britannique, et une équipe d’International Vision Volunteers Canada ont réalisé une mission de deux semaines en Zambie à l’automne 2015. Ils ont examiné plus de 600 patients et ont effectué 75 interventions chirurgicales.

Dre Wallace et son équipe transportaient une trousse médicale humanitaire fournie par HPIC qui comprenait des produits spécialisés offerts par Hospira, Pharmascience et Teva pour cette mission.

« Ces patients sont très pauvres et n’auraient autrement aucun accès à des soins oculaires, souligne-t-elle dans son rapport rédigé pour HPIC. Ils n’auraient certainement pas les moyens d’acheter les médicaments que nous leur avons fournis et nous n’aurions pas pu effectuer nos interventions chirurgicales sans les dons d’anesthésiques. »

Parmi les patients qui ont subi une intervention, il y avait une jeune mère dont l’histoire est relatée par Dre Wallace dans le rapport qu’elle a rédigé pour HPIC :

« Une jeune femme a été guidée à l’intérieur de notre clinique par son mari. Elle souffrait de cécité bilatérale causée par de denses cataractes blanches qui s’étaient développées il y a plus d’un an. Elle ne pouvait plus s’occuper de ses jeunes enfants et n’avait jamais vu le visage de son nouveau bébé. Elle a subi une opération de la cataracte et le lendemain matin, lorsque nous avons enlevé son cache-œil, elle a vu son bébé pour la première fois! 

« L’expression de joie et de gratitude dans son regard fut mémorable! Au lieu d’être un fardeau pour sa famille, elle pourra maintenant s’en occuper. »

Cette patiente a bénéficié du don d’anesthésique local de Hospira.