Zéro Malaria commence avec HPIC

child with a health worker

Ndeogma a 40 ans et vit dans une communauté rurale du nord du Ghana. Depuis deux ans, elle élève seule ses quatre enfants après que son mari les ait quittés et ne soit jamais revenu. Être parent célibataire est une lutte quotidienne et encore plus difficile lorsque ses enfants tombent malades. Pour que Ndeogma puisse se rendre au centre de santé le plus proche, elle doit marcher pendant plus de deux heures.

« L’automne dernier, mon garçon de deux ans, Elvis, avait une température élevée et des selles molles. Je suis allée avec lui voir M. Joseph (un des travailleurs de la santé communautaire que HPIC soutient) dans ma communauté. M. Joseph a fait passer des tests à Elvis et a dit qu’il souffrait de malaria. Il a donné des médicaments à Elvis et m’a formé à administrer ces médicaments chez lui avant de partir » , a expliqué Ndeogma.

Les travailleurs de la santé communautaires comme M. Joseph jouent un rôle clé dans la prévention, la détection et le traitement de la malaria. Grâce au projet HOPE de HPIC, ces travailleurs sont nommés par leur propre communauté pour fournir des soins de santé au niveau des ménages. Ils sont formés pour diagnostiquer et traiter les maladies infantiles courantes comme la pneumonie, la diarrhée et le paludisme. Ils sont également équipés d’un vélo et d’un sac à dos rempli de fournitures et de médicaments vitaux afin de pouvoir effectuer leurs tournées quotidiennes. 

« Le lendemain, j’ai été soulagée de voir que la température d’Elvis avait baissé et qu’il était de meilleure humeur. M. Joseph a continué à nous rendre visite jusqu’à ce qu’Elvis soit complètement rétabli » , a exprimé Ndeogma avec gratitude.

Le temps est un facteur essentiel pour détecter et traiter le paludisme. Les tests de diagnostic rapide donnent des résultats rapides et sont simples à effectuer et à interpréter.

Ndeogma est très reconnaissante à M. Joseph pour le test de diagnostic rapide qu’il a effectué. « L’assurance maladie de mon fils avait expiré et je n’avais pas d’argent pour la renouveler. Je n’aurais pas pu l’amener au centre de santé car je n’avais pas d’argent et le centre de santé le plus proche est à plus de deux heures de route. Je me demande ce qui serait arrivé à mon fils si je n’avais pas reçu ce traitement gratuit de la part d’un travailleur de santé communautaire qui consacre son temps à aider des familles comme la mienne. Je remercie HPIC et ADDRO d’avoir aidé mon fils Elvis et toute ma communauté ».

HPIC travaille avec son partenaire local ADDRO pour rapprocher les services de santé essentiels des familles vivant dans les communautés rurales et éloignées du district de Garu, dans la région du Haut-est du Ghana. Pour ce faire, des agents de santé communautaire sont recrutés, formés et équipés pour fournir des services de prévention, de diagnostic et de traitement de qualité aux mères, aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans. La persévérance et l’engagement de ces agents de santé communautaire permettent de sauver des vies et d’accélérer l’évolution des communautés rurales du Ghana vers un avenir sans paludisme.

Soutenez le projet HOPE de HPIC en faisant un don dès aujourd’hui : https://www.hpicanada.ca/fr/donner/