Les symptômes du virus chikungunya soulagés par des dons des membres du PSC Canada

Quand nous pensons aux médicaments essentiels, il s’agit souvent à des médicaments d’ordonnance. Il peut donc être surprenant d’apprendre comment les médicaments sans ordonnance peuvent être efficaces pour traiter les maladies de tous les jours et même de soulager les symptômes de certains virus exotiques dans les régions les plus pauvres au monde.

HPIC a un partenariat de longue date avec l’organisme Produits de Santé consommateurs du Canada (PSC Canada) et plusieurs de ses sociétés membres, fabricants de médicaments sans ordonnance et de produits de soins personnels. PSC Canada a été un partenaire depuis les premiers jours et reste un commanditaire majeur de la mission de HPIC, notamment au cours de cette année d’anniversaire.

En 2014, il y a eu une épidémie du virus du chikungunya dans le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental. Heureusement, HPIC a été en mesure de fournir une cargaison importante de médicaments adaptés à cette épidémie, donnés par plusieurs compagnies membres du PSC Canada.

Chikungunya est un virus propagé par des moustiques infectés qui provoque des douleurs articulaires débilitantes et de fortes fièvres. D’autres symptômes incluent des douleurs musculaires, des éruptions cutanées, des maux de tête, des nausées et de la fatigue. Le chikungunya n’est généralement pas mortel, mais il y a des décès liés à cette maladie. Les nourrissons et les personnes âgées sont les plus vulnérables au virus.

« Il n’y a pas de traitement antiviral spécifique pour le chikungunya, » selon l’Organisation mondiale de la santé.  « Le traitement vise principalement à soulager les symptômes. »

Originaire d’Afrique, le virus s’est répandu dans de nombreuses parties du monde et a atterri dans les Caraïbes il y a environ deux ans. Haïti a été le point zéro de la première épidémie dans cette région.

HPIC a fourni des secours médicaux à travers Food For The Poor Haïti en 2014 lorsque le pays a connu une épidémie. « Les bénéficiaires ont été soulagés de la douleur après avoir reçu de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène, » a écrit Food For The Poor Haïti.

« Ce sont les seuls médicaments sûrs qui peuvent traiter le virus. Les personnes infectées ont été grandement soulagées ».

Les médicaments sans ordonnance que nous utilisons à tous les jours au Canada sont des médicaments importants et essentiels pour de nombreux projets de HPIC, y compris la Trousse de santé mère-enfant et les Trousses médicales humanitaires. Ces médicaments et vitamines fournissent un énorme soulagement et sont très appréciés par nos partenaires et leurs patients.

 

Teva Canada soutient la mission de HPIC en fournissant des médicaments de base comme l’amoxicilline

En tant que le plus important fabricant de médicaments génériques au monde, Teva touche la vie de personnes à travers le monde entier à chaque jour en améliorant leur santé. Mais saviez-vous que Teva Canada Limitée offre aussi la santé et guérison aux communautés les plus vulnérables dans le monde grâce à son partenariat à long terme avec HPIC (Partenaires Canadiens pour la Santé Internationale)?

Depuis 2003, Teva Canada est un donateur pour HPIC, fournissant près de 40 millions $ de médicaments essentiels, ainsi que des dons généraux à base annuelle pour soutenir la mission de HPIC. Cette année, Teva Canada a mis fin au Programme canadien d’aide médicale (CAN-MAP), débuté il y a 30 ans afin de distribuer des médicaments à des équipes et aux médecins qui participaient dans des missions médicales à l’étranger. Cette année, Teva Canada a noué un partenariat avec HPIC pour rediriger toutes ces requêtes humanitaires à HPIC.

Les produits de Teva Canada peuvent se retrouvent dans chaque trousse médicale humanitaire, ainsi qu’à travers les autres programmes de HPIC. En effet, les médecins demandent souvent des produits de Teva Canada pour leurs missions spécialisées, telles que des missions de chirurgie pédiatrique.

Je tiens à remercier Teva Canada, un donateur régulier en médicaments essentiels et un commanditaire platine du 25e anniversaire de HPIC.

L’un des médicaments les plus demandés est l’amoxicilline, un antibiotique administré aux enfants et aux adultes pour traiter les infections bactériennes dans différentes parties du corps.

Voici quelques témoignages d’amoxicilline donné par Teva Canada qui a été administré aux patients en cas de besoin:

Cliniques à plusieurs orphelinats, Cambodge, mars 2015

« Une jeune fille de l’orphelinat avait des yeux très craintifs et tristes. Alors que nous la traitons avec des médicaments antiparasitaires et des vitamines, nous lui avons demandé par l’intermédiaire d’un interprète si elle avait d’autres plaintes. Elle souleva son t-shirt pour révéler une grande plaie à gauche de son ventre. Nous avons nettoyé la plaie avec la solution Betadine 10%. C’était évidemment douloureux pour elle. Nous avons enlevé la surface de pus incrustée et nous l’avons nettoyé comme il faut. Nous avons ensuite appliqué un antibiotique topique, et nous procédions à l’habiller doucement avec des pansements. Finalement nous mettions un bandage autour de son abdomen pour sécuriser le tout. Nous l’avons donné l’amoxicilline orale, un antibiotique, et l’avons examiné chaque jour pour quelques jours. Rendu au troisième jour, nous avons changé son pansement et avons remarqué que la plaie été 70% guérie. Ses yeux avaient perdu une certaine crainte, mais la tristesse est restée. Cependant, le long processus d’établir la confiance avait commencé.  »

 

Cliniques mobiles pour les personnes déplacées par le typhon aux Philippines, 2014

« Un homme était malade avec fièvre, toux et rhume pendant quelques semaines et n’avait pas d’argent pour acheter les médicaments dont il avait besoin. Il était si reconnaissant quand il a entendu parler de notre mission médicale : il a pu consulter un médecin et a reçu des médicaments gratuits, dont des vitamines, du Tylenol pour sa fièvre et de l’amoxicilline pour son infection. Nous lui avons parlé trois jours plus tard et il sentait déjà mieux. Nous avons aussi vu une femme qui souffrait d’un mal de dent depuis plus d’un mois. Elle n’avait pas d’argent pour voir le dentiste alors elle est venue à notre mission médicale. Nous l’avons donné de l’amoxicilline pour guérir son infection de dent. Plus tard, elle a pu avoir une extraction dentaire. Elle se sentait comme une nouvelle personne quand la douleur est disparue! Nous lui avons donné du Tylenol pour la douleur. Beaucoup de mères de bébés étaient reconnaissants pour les médicaments gratuits, en particulier le Tylenol et les antibiotiques.

« Nous tenons vous remercier pour ces bons médicaments que vous nous aviez donnés. Tous les patients sont très reconnaissants. Les médecins aux Philippines qui ont travaillé avec nous ont été très impressionnés par la qualité des médicaments. »

 

Cliniques mobiles Haïti, janvier 2015

« Je tiens à vous remercier pour toutes les fournitures et les prescriptions. Elles ont toutes été utilisées et les patients et le personnel étaient extrêmement reconnaissants pour les dons. Beaucoup de gens ont attendu trois heures pour voir le médecin et ensuite recevoir des médicaments. Les familles luttent chaque jour pour fournir de la nourriture à leurs familles et tout simplement n’ont pas l’argent pour voir un médecin, obtenir des tests, ou acheter les médicaments nécessaires.

« Les parents d’enfants semblaient être les plus reconnaissants, souvent ils veulent juste avoir la chance que leurs enfants puissent voir un médecin.

 

« Il y a beaucoup d’histoires de guérison. Un garçon de 7 ans avait une plaie ouverte et infectée sur le fond de son pied pendant plusieurs semaines (des asticots et des mouches étaient déjà présents). Nous avons donné des soins pour les plaies et nous l’avons donné de l’amoxicilline et de l’acétaminophène pour enfants.

Le groupe est confient que les trousses médicales humanitaires ont été très utiles et nous ont permis de donner des médicaments nécessaires à ceux en grand besoin ».

Communiqué de HPIC en réponse aux reportages de TVA Nouvelles et du Journal de Montréal

Le personnel et les membres du C.A. de HPIC (Health Partners International of Canada/Partenaires pour la Santé Internationale) sont consternés par le rapport qui a été diffusé à TVA Nouvelles le 26 octobre 2015 et l’histoire liée qui a été publiée dans le Journal de Montréal le 27 octobre 2015.

Cette histoire est une distorsion absolue du travail de HPIC, notre identité organisationnelle, nos valeurs et notre façon de faire. Inspiré par les valeurs chrétiennes, HPIC a travaillé au cours des 25 dernières années avec plus de 1 000 partenaires afin de fournir des secours médicaux aux communautés les plus vulnérables dans le monde.

Le reportage indique que HPIC a fourni des millions de dollars de financement à cinq organisations, ce qui est absolument faux. Aucun fond n’a jamais été remis à ces groupes ou d’autres groupes au Canada ou à l’étranger. Plutôt, HPIC a expédié des dons de médicaments et de fournitures médicales aux communautés vulnérables à travers ces organisations dans le passé. Le contexte de notre travail est absent de ce « rapport » sensationnel et préjudiciable.

Cette histoire met le focus sur une poignée de partenaires avec qui nous avons collaborés pour acheminer nos dons de médicaments dans le passé. HPIC a suspendu toute relation avec quatre des cinq groupes mentionnés aussitôt que des informations ont fait surface (respectivement en 2003, 2010, 2011 et 2013) qui vont à l’encontre de notre mission humanitaire. Le travail avec Human Concern International est actuellement suspendu pendant que notre enquête est en cours; la dernière expédition de secours médicaux avec HCI a eu lieu il y a plus d’un an.

HPIC travaille conformément aux meilleurs pratiques et dans le respect des règles de l’Agence de revenu du Canada, des Directives de l’OMS pour les dons de médicaments, du Code d’éthique d’Imagine Canada, et des règlements de Santé Canada.

HPIC est un organisme d’action humanitaire et de développement international sans but lucratif qui promeut la santé et donne de l’espoir aux populations les plus vulnérables dans le monde. Nous consacrons nos efforts à accroître l’accès aux médicaments et à améliorer la santé dans les pays en voie de développement sans discrimination d’aucune sorte grâce aux dons de médicaments et de fournitures médicales essentiels, à la logistique et la bonne gestion pharmaceutique ainsi qu’aux projets de renforcement des capacités.

Dans les rares cas où des activités ou pratiques douteuses, impropres, ou illégales sont signalées ou découvertes, HPIC fait des enquêtes et suspend les partenariats en question de manière juste et appropriée. Des suspensions de ce type ont eu lieu au cours de notre histoire pour de raisons variées, y compris la perte du statut de bienfaisance de l’Agence du revenu du Canada, la gestion inadéquate de l’entrepôt où  nos dons sont stockés, ainsi que l’omission de fournir les rapports requis.

Au cours de cette dernière année, HPIC a renforcé la capacité de son équipe en programmes en engageant deux membres additionnels du personnel. Leur fonction première est axée sur l’évaluation, le suivi et les rapports de projets et de partenaires.

C’est la position de HPIC que la publication et diffusion de ce reportage est irresponsable et une diffamation. La confiance de nos donateurs est essentielle et nous sommes engagés à utiliser les ressources qui nous ont été confiées de manière optimale afin de servir les communautés les plus vulnérables dans le monde. Chaque année, nous fournissions environ 1,5 millions de traitements médicaux aux communautés en difficulté. En mettant l’accent sur les besoins de nos bénéficiaires, nous continuons à avancer notre mission avec une diversité de partenaires (médecins, travailleurs de santé, organismes humanitaires, organisations confessionnelles (chrétiens, musulmans, etc.), groupes communautaires) conformément aux meilleures pratiques.

Mise à jour: Québecor Média inc. a supprimé le rapport et tout autre rapport s’y référant, sur leurs sites internet, moins de 24 heures après sa diffusion/publication.

 

Des médicaments donnés par AstraZeneca sont essentiels aux missions chirurgicales

Depuis plus de 20 ans, AstraZeneca est l’un des partenaires les plus importants dans le travail de HPIC (Partenaires Canadiens pour la Santé Internationale) afin d’augmenter l’accès aux médicaments pour les communautés les plus vulnérables à travers le monde.

Au cours de cette prochaine année, AstraZeneca dépassera 25 millions $ en dons de médicaments à HPIC. De plus, AstraZeneca contribue financièrement de façon majeure chaque année pour assurer le financement général de la mission de HPIC.

AstraZeneca offre régulièrement des dons d’injections anesthésiques, comme le Xylocaïne et le Diprivan, demandées par les équipes de mission chirurgicale.

HPIC a équipé le B.C. Children’s Hospital Uganda Pediatric Surgery Camp avec des médicaments spécialement demandés pour leur mission en 2014. Le secteur où se situe l’hôpital en Ouganda où cette équipe travaille est « très pauvre, et les patients et les familles ne peuvent pas se permettre de payer pour leur chirurgie, antibiotiques ou médicaments contre la douleur », a écrit le Dr Eleanor Reimer dans un rapport à HPIC.

« Il y avait un enfant avec une occlusion intestinale; elle serait morte si elle n’avait pas reçue l’opération que notre équipe était en mesure de fournir. Elle est née six semaines prématurément et elle a également bénéficié de l’anesthésie pédiatrique. Les médicaments que HPIC a fourni, tels que le propofol (Diprivan), les antibiotiques, un anesthésique local, ont tous contribué aux meilleurs soins de cet enfant. Maman et Papa étaient absolument ravis de cette opération de sauvetage. Nous ne pouvions pas le faire sans les donateurs généreux de médicaments à HPIC. »

AstraZeneca a également été un important donateur de médicaments pour répondre aux besoins en Afghanistan, en particulier pour les femmes et les enfants. Pendant cinq ans, HPIC a géré un projet de renforcement des capacités et d’accès aux médicaments en partenariat avec le Ministère de la santé publique et dans neuf hôpitaux de Kaboul.

L’engagement d’AstraZeneca à la mission de HPIC a été cohérente et fiable au cours de ces deux dernières décennies.

Astra Zeneca a produit une vidéo (en anglais) pour célébrer notre mission à l’occasion de notre 25e anniversaire.

Denis St-Amour est le nouveau président de HPIC

MONTRÉAL (le 10 septembre 2015) – Un nouveau président dirige la mission de HPIC (Health Partners International of Canada/Partenaires Canadiens pour la Santé Internationale).

« Nous sommes heureux d’annoncer que Denis St-Amour, un entrepreneur et un conseiller en gestion, est notre nouveau président », a dit le président du conseil d’administration de HPIC, le Dr Artaj Singh. « Denis amène beaucoup d’expérience et de passion à ses nouvelles tâches, incluant son expérience comme président du C. A. de Vision Mondiale Internationale – un des plus grands organismes humanitaires du monde. »

Glen Shepherd a servi comme président de 2009 jusqu’au mois dernier, lorsqu’il a quitté HPIC pour servir dans un rôle pastoral et administratif dans l’équipe de direction de l’Armée du Salut au Québec.

« Nous sommes très reconnaissant à Glen et à sa famille pour leur engagement à notre mission pour la bonne partie de la dernière décennie. Avec Glen à la tête de HPIC, nous avons survécu la crise économique en 2008-2009, complété – avec du succès — un grand projet de renforcement des capacités en Afghanistan, lancé notre Trousse de santé mère-enfant et reçu l’accréditation d’Imagine Canada. Ce fut un temps fructueux à HPIC et Glen mérite notre reconnaissance ».

Denis se réjouit de travailler sur les défis et les occasions de HPIC. « J’ai hâte de rencontrer les médecins, les professionnels de la santé et les organismes humanitaires avec lesquelles nous travaillons, ainsi que notre réseau national de donateurs », a dit Denis.

Avant de venir à HPIC, Denis gérait sa propre firme de conseil pour de nombreuses années et a également servi en tant que président de l’organisation C-Suite Coaching de Drake Beam Morin Inc. Ce poste, situé à New York, fut dans la plus grande et importante société en Amérique du Nord spécialisée en coaching, transition et gestion du changement, formation, et développement du leadership. En outre, Denis a dirigé l’opération canadienne en tant que président à deux reprises.

Ses engagements bénévoles comprennent les fonctions de président fondateur du Ballet Ouest de Montréal, président du Canadian Club of Montreal, et membre du conseil du Conseil des arts de Montréal. Il a également été invité à donner des conférences à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill et à l’Université d’Ottawa.

Biographie de Denis St-Amour

Népal : HPIC continue à répondre

Hier, le 13 mai, 10 Trousses médicales humanitaires ont quitté pour le Népal avec International Medical Corps. Ceci représente suffisamment de médicaments et de fournitures médicales pour fournir jusqu’à 6 000 traitements. La cargaison est prévue arriver cette fin de semaine.

Une Trousse santé mère-enfant, composée de fournitures médicales de base, d’équipement, et de médicaments nécessaires pour assister aux accouchements, quittera également cette fin de semaine avec Canadian Medical Assistance Teams (CMAT). La première équipe de CMAT a aussi amené 4 Trousses médicales humanitaires le 2 mai.

« Le Népal a été dévasté par le premier séisme, qui a provoqué la mort de plus de 8 000 personnes. Le deuxième séisme a frappé le mardi, 12 mai, blessant plus de 2 000 personnes et tuant des centaines, » expliqua Alexandra Wilson, responsable d’interventions d’urgences à HPIC.
« La réponse apportée par la communauté internationale au séisme au Népal a fait face à de nombreux défis, allant des obstacles à accéder les communautés rurales éloignées, aux difficultés de logistique pour amener les produits nécessaires dans le pays. Le Népal est desservi d’un petit aéroport à Katmandu, qui a été surchargé et abimé par les larges vols cargo atterrissant au pays depuis le séisme. Il y a donc des grands délais pour apporter l’aide nécessaire au pays, » expliqua Wilson.

À date, les donateurs de HPIC ont participé d’une manière importante à cette réponse, d’autant avec leur appui financier qu’avec des dons de produits pharmaceutiques nécessaires. « HPIC continue à travailler avec notre réseau international de donateurs pour voir comment nous pouvons répondre aux besoins identifiés sur le terrain, » ajouta Wilson.

Les compagnies suivantes ont donné des médicaments en réponse à l’appel d’urgence pour le Népal : Allergan, AstraZeneca, GSK, Johnson and Johnson, Paladin, Pfizer, Pharmascience, Sunovian, et Teva.

Pour chaque don de 1 $, HPIC fournit des médicaments essentiels pour une valeur d’au moins 10 $. Donnez aux secours médical pour le Népal.

Teva Canada conclut une entente exclusive avec HPIC pour la gestion de la totalité de ses dons de médicaments

MISSISSAUGA (5 mai 2015) – L’organisme HPIC (Health Partners International of Canada) a annoncé aujourd’hui avoir été sélectionné par Teva Canada Limitée à titre de distributeur exclusif des médicaments offerts dans le cadre de son programme de dons.

HPIC s’est donné pour mission d’accroître l’accès aux médicaments et d’améliorer la santé des communautés vulnérables dans le monde entier. Œuvrant en collaboration avec un réseau d’équipes de missions médicales bénévoles canadiennes et d’organismes humanitaires locaux et internationaux, HPIC se spécialise dans l’organisation logistique et la distribution de l’aide médicale.

« La confiance que Teva Canada accorde aux activités de HPIC est renforcée par la licence d’établissement que nous avons obtenue de Santé Canada et notre agrément par le Programme de normes d’Imagine Canada », soutient Glen Shepherd, président de HPIC.

Bien que Teva Canada et HPIC collaborent depuis longtemps en vue de fournir une aide indispensable dans le monde entier, ce nouveau partenariat a pour but d’accroître notre portée, c’est-à-dire d’atteindre le plus grand nombre de bénéficiaires le plus efficacement possible. Chaque partenaire misera sur ses forces : Teva est le plus important fabricant de produits génériques au monde, tandis que HPIC travaille avec un réseau humanitaire de partenaires médicaux et d’organismes non gouvernementaux afin d’acheminer des médicaments là où les besoins sont les plus criants.

« Le don de médicaments aux communautés vulnérables n’est pas chose nouvelle pour Teva Canada », rappelle David Windross, vice-président aux affaires extérieures de Teva Canada. « Cette année marque le 30e anniversaire du Programme d’aide en médicaments canadiens (Canadian Medicine Aid Programme ou CAN-MAP), un organisme fondé par Leslie Dan, de Novopharm Limitée (aujourd’hui Teva Canada), en vue de répondre aux demandes de dons de médicaments essentiels. « Tout être humain se doit de venir en aide aux personnes malades et dans le besoin selon ses moyens et les ressources à sa disposition », soutenait-il.

« Bien que le programme CAN-MAP ait permis de répondre à de nombreux besoins urgents et que nous ayons obtenu des résultats exceptionnels ces 30 dernières années, nous avons réalisé, à mesure que la demande a augmenté, que notre programme de dons de médicaments devait évoluer si nous voulions maximiser nos ressources », a ajouté David Windross.

« En plus de piloter le programme CAN-MAP, Teva Canada a été l’un des plus importants donateurs de HPIC au cours de la dernière décennie, nous offrant des médicaments essentiels d’une valeur de près de 40 millions de dollars », a mentionné Glen Shepherd. « Nous sommes honorés que l’on nous confie tous les médicaments qui auraient auparavant été distribués par l’entremise du programme CAN-MAP. »

Tous les clients et partenaires actuels de CAN-MAP seront adressés à HPIC pour les demandes de dons de produits à compter du 1er mai 2015, et ils ont été informés de ce changement. « Nous sommes impatients de collaborer avec eux et de les aider à se procurer des produits offerts par Teva Canada et environ 70 autres entreprises dans le domaine des soins de santé au Canada », a déclaré Glen Shepherd.

La mission de HPIC cadre bien avec le mandat de CAN-MAP, qui est d’envoyer des médicaments gratuits aux pays en développement et aux régions en situation de catastrophe par l’intermédiaire d’organismes sans but lucratif qui gèrent des hôpitaux et des cliniques dans le monde entier. « Cela fait de HPIC le partenaire tout indiqué pour perpétuer cette vision et poursuivre notre travail », soutient David Windross.

Cette année, HPIC célèbre son 25e anniversaire sous le thème « Célébrons nos partenariats », car les partenariats sont indispensables à la réalisation de notre mission. « Nous travaillons avec un réseau de partenaires des plus diversifiés afin de remplir notre mission », affirme Glen Shepherd. « Par exemple, grâce au choix de Teva Canada de transférer tous ses dons de médicaments à HPIC, les médicaments offerts seront mis à la disposition de nombreux organismes et professionnels de la santé, et envoyés dans des régions du globe qui en ont besoin. »

Pour obtenir des médicaments de HPIC, les personnes ou organismes qui souhaitent devenir partenaires du programme doivent remplir un formulaire de demande de dons et se soumettre à un processus d’évaluation. Pour obtenir un formulaire ou de plus amples renseignements, consultez le site www.hpicanada.ca.

« Teva Canada reconnaît que nous avons besoin d’un soutien financier pour gérer nos programmes malgré les médicaments et les fournitures médicales que nous recevons », affirme Glen Shepherd. « Nous sommes très reconnaissants des investissements de Teva dans HPIC en plus des demandes de produits qui nous sont adressées. »

-30-

À propos de HPIC
HPIC est un organisme de secours et de développement sans but lucratif qui offre des produits de soins de santé et de l’espoir aux personnes les plus vulnérables de la planète. Nous sommes déterminés à accroître l’accès aux médicaments et à améliorer la santé dans les pays en développement, et ce, sans discrimination, par la distribution de médicaments et de fournitures médicales essentiels, la prestation de services de gestion et de logistique pharmaceutique, et la mise sur pied de projets destinés à renforcer les capacités.

À propos de Teva Canada Limitée
Teva Canada Limitée, dont le siège social est situé à Toronto, offre des solutions en soins de santé à prix abordable depuis 50 ans, et ses produits servent à remplir près de 200 000 ordonnances par jour. Autrefois connue sous le nom de Novopharm Limitée, Teva Canada se spécialise dans la mise au point, la fabrication et la commercialisation de médicaments génériques sur ordonnance de qualité supérieure. Sa division de produits de marque, Teva Canada Innovation, possède une gamme de produits innovants dans plusieurs classes thérapeutiques. Une filiale de Teva Pharmaceutical Industries Ltd., le plus important fabricant de médicaments génériques au monde, Teva Canada compte plus de 1300 employés et commercialise plus de 400 produits au Canada. Pour plus de renseignements, visitez le www.tevacanada.com ou le www.medicamentsteva.ca.

À propos de Teva Pharmaceutical Industries Ltd.
Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (NYSE et TASE: TEVA) est une entreprise pharmaceutique d’envergure mondiale qui apporte chaque jour à des millions de patients des solutions en soins de santé de qualité supérieure centrées sur les patients. Teva, dont le siège social se trouve en Israël, est le plus important producteur de médicaments génériques au monde et met à profit un portefeuille regroupant plus de 1000 molécules pour produire un vaste éventail de produits génériques dans presque toutes les classes thérapeutiques. En matière de spécialités pharmaceutiques, Teva occupe une position de premier plan sur la scène mondiale, proposant des traitements innovants pour les troubles du système nerveux central, y compris pour le soulagement de la douleur, et disposant d’un solide portefeuille de produits respiratoires. Teva intègre dans les activités de sa division mondiale de recherche et de développement sa capacité de fabriquer aussi bien des médicaments génériques que des spécialités pharmaceutiques en vue de découvrir de nouvelles façons de répondre aux besoins non satisfaits des patients, combinant pour ce faire son potentiel de mise au point de nouveaux médicaments avec les moyens, les services et les technologies dont elle dispose. En 2014, les revenus nets de Teva ont atteint 20,3 milliards de dollars. Pour plus de renseignements, visitez le www.tevapharm.com.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
HPIC :
Christina Parsons
Première directrice, Communications
514-949-9183 (tél. cell.)
cparsons@hpicanada.ca
www.hpicanada.ca

Teva :
Denise Bradley
Vice-présidente principale, Réputation mondiale de l’entreprise
215-591-8974
denise.bradley@tevapharm.com

Bénévoles canadiens et des dons de médicaments en route vers le Népal

MONTRÉAL (1 mai 2015) – L’industrie pharmaceutique du Canada mobilise une réponse au séisme au Népal avec des dons de médicaments essentiels demandés par les partenaires sur le terrain de Health Partners International of Canada (HPIC).

« Canadian Medical Assistance Teams (CMAT) prévoit de quitter Toronto et Vancouver demain équipé avec les premières Trousses médicales humanitaires fournis par HPIC pour le Népal », a déclaré Alexandra Wilson, responsable d’interventions d’urgence à HPIC.

« Depuis le séisme de samedi dernier, nous sommes en contact avec nos partenaires pour discuter des besoins et nous sommes en train de monter un plan d’intervention », a affirmé Wilson.

Le tremblement de terre de magnitude 7,8 a frappé juste à l’extérieur de Katmandou, au Népal le 25 avril. L’ONU indique que plus de huit millions de personnes ont été touchées et environ 70 000 de maisons ont été détruites.

« Beaucoup de ceux qui ont survécu au séisme sont malades parce qu’ils passent la nuit dehors et leur eau potable est contaminée », a déclaré Valerie Rzepka, une infirmière praticienne et la directrice exécutive de CMAT. « Notre équipe d’évaluation rapide et nos équipes de recherche canine et de secours sont arrivées le 28 avril. Elles ont assisté aux réunions du Groupe de santé de l’OMS pour assurer que nos équipes travaillent de manière coordonnée. »

L’équipe CMAT 1 est composée d’environ 15 bénévoles de partout au Canada, y compris des médecins, des infirmières praticiennes, des infirmières autorisées, des ambulanciers et du soutien logistique. HPIC a équipé l’équipe avec suffisamment de médicaments et de fournitures essentiels pour fournir jusqu’à 2 400 traitements.

« Nos bénévoles de santé ont les connaissances, les compétences et les capacités nécessaires pour fournir des soins, mais sans les Trousses médicales humanitaires fournies par HPIC, nous ne pouvons pas fournir la meilleure qualité de soins. Avoir accès aux médicaments nécessaires pour traiter les gens est une des choses les plus importantes », a déclaré Rzepka.

L’équipe va probablement travailler dans l’hôpital de terrain gonflable de CMAT dans une communauté éloignée de Katmandou. « Ils vont prodiguer des soins de base, comme les fractures, lacérations, soins des plaies et les soins de la mère et du nouveau-né », a affirmé Rzepka.

« Nous prévoyons également un besoin de soutien psychologique pour nos patients et les membres de notre équipe », a déclaré Rzepka. « Le stress post-traumatique est un problème majeur après une catastrophe. »

« Nous tenons à remercier CMAT et leurs bénévoles », a déclaré Glen Shepherd, président de HPIC. « Nous tenons également à remercier nos donateurs de produits qui ont déjà offerts des médicaments pour le Népal : AstraZeneca Canada, Johnson & Johnson, Paladin, Pfizer Canada, Pharmascience, Sunovion et Teva Canada. »
HPIC et CMAT continuent à répondre à l’urgence au Népal et ont besoin de votre aide. Tous les dons jusqu’au 25 mai 2015 seront doublés par le gouvernement du Canada.

Donnez en ligne :

HPIC : http://www.hpicanada.ca/fr/donner/
CMAT : http://www.canadianmedicalteams.org/donate/

-30-
SÉANCE DE PHOTO : l’Équipe CMAT quittera l’aéroport de Vancouver avec des Trousses médicales humanitaires demain (Contactez Leslie Eltom pour les détails)

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Christina Parsons
Directrice, Communications
HPIC
514-949-9183
cparsons@hpicanada.ca
Lesley Eltom
Directrice, Communications
CMAT
416-305-0290
leltom@canadianmedicalteams.org

Secours médical pour le Népal

Des médicaments essentiels et des fournitures médicales sont prêtes à quitter le centre de distribution de HPIC pour le peuple du Népal. Tous les dons à HPIC pour le secours au Népal vont être doubler par le gouvernement du Canada jusqu’au 25 mai 2015 ( http://bit.ly/1EzNEUp )

« Quand la catastrophe a frappé près de la capitale du Népal de Katmandou, nous avons immédiatement commencé à communiquer avec nos partenaires pour connaître les besoins sur le terrain », explique Alexandra Wilson, directrice de secours d’urgence à HPIC.

« Soins médicaux rapide et une intervention d’urgence coordonnée sont essentiels pour les survivants », a déclaré Wilson.

HPIC a suffisamment de médicaments emballés et prêts à aller pour fournir jusqu’à 24 000 traitements de médicaments essentiels. Il y a plus de médicaments dans l’entrepôt ainsi que des dons qui viendront à partir de l’industrie des soins de santé du Canada en réponse aux listes des besoins.

« HPIC, qui célèbre notre 25e anniversaire, a répondu à des dizaines de catastrophes au cours des années, y compris les plus grandes mobilisations d’aide médicale au Sri Lanka en 2005, Haïti en 2010 et aux Philippines en 2013-2014, » affirme le président Glen Shepherd.

« Nous travaillons à travers notre réseau mondial à ne distribuer que ce qui est nécessaire », explique Shepherd. « En temps de catastrophe lorsque les systèmes de distribution sont brisés et les routes sont impraticables, nos Trousses médicales humanitaires peuvent être portés à la main et fournir des soins de première urgence. »

Vous pouvez aider à déplacer des médicaments vers les communautés touchées. Chaque don de 1 $ fournit au moins 10 $ de médicaments essentiels. Donnez

Une meilleure chance pour les mamans et leurs bébés au Kenya

HPIC appuie le travail de l’Armée du Salut dans l’ouest du Kenya pour améliorer l’accès aux soins de santé maternelle et infantile dans 20 communautés.

« Nous avons reçu la confirmation la semaine passé que notre expédition de 94 trousses de sante mère-enfant est arrivé en toute sécurité », a déclaré Catherine Sharouty, le gestionnaire du projet de Santé mère-enfant. « Ces trousses fourniront des traitements pour 1 500 mères et 3 000 nourrissons et enfants qui ont 0 à 5 ans. »

Les trousses sont jumelés à la formation professionnelle pour les infirmières, sages-femmes et des accoucheuses traditionnelles. Les travailleurs de la santé auront les outils et les compétences nécessaires pour s’assurer que plus de mères et de bébés survivent la grossesse, l’accouchement et la période post-partum.

Les six premières trousses sont arrivés en septembre et la formation a déjà été complété.

L’enquête démographique du Kenya (2008/2009) indique que la mortalité maternelle est resté trop élevé à une moyenne de 488 décès pour 100 000 naissances vivantes comparé à 414 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2003. Les décès néonatals sont également trop élevé avec une estimation de 140 décès néonatals par jour.

Le scénario est pire en district de Teso, qui est l’une des deux zones ciblées par le projet. La distance moyenne à un établissement de la santé est cinq kms. Le ratio médecin-patient est 1: 45 372, ce qui indique la gravité de la pénurie du personnel.

Le taux de la la morbidité et la mortalité infantile est aussi très élevé. La mortalité infantile est : 75 décès pour 1 000 naissances vivantes. Cela peut être attribué à l’inaccessibilité des établissements de la santé, les niveaux de pauvreté élevés, la menace du VIH / sida.

Ce projet est une façon de répondre à ces questions et apporter de l’espoir et une meilleure santé aux mères et aux bébés au Kenya.

Source pour les statistiques : Plan stratégique de développement du district de Teso (2005-2010)